Je me rends compte que depuis que ce blog est ouvert, je n'ai pas (ou peu) honoré un animal que j'adore, notre ami le greffier ou le chat, le matou, le minet, etc...

Mais je ne vais pas republier des photos du mien (qui est magnifique aussi) mais plutôt les chats semi-sauvages de mon village en Italie. Ils n'appartiennent à personne, vont et viennent au gré du vent (et de la gamelle), les habitants leur filent plus ou moins à manger, alors lorsqu'ils voient débarquer "les français" ils nous font la fête....

Instants choisis

IMGP0153

IMGP0154Originale

17012015-DSC_0039

25102015-DSC_7621

26072014-DSC_6461

27072014-DSC_6534

31102015-DSC_8100

31102015-DSC_8128

je n'ai qu'un seul regret, ne pas les avoir tous photographiés, j'aurais une sacré belle collection...

et voici quelques lignes de Maurice Carême, que j'adorent:

Le chat ouvrit les yeux,

Le soleil y entra.

Le chat ferma les yeux,

Le soleil y resta.

 

Voilà pourquoi, le soir

Quand le chat se réveille,

J'aperçois dans le noir

Deux morceaux de soleil.

Bonne soirée