Lorsque le soleil n'est pas encore levé, ou au moment où la nuit tombe, on entend encore le chant de certains oiseaux, les plus connus sont le merle et le rossignol. Ce dernier a une facheuse tendance à se faire entendre, par ses chants variés, chaleureux et bien clairs, mais à le faire caché au contraire de son compère le merle.

C'est un oiseau que l'on voit rarement, et c'est un oiseau mythique, très présent en symbolique, et pourtant il est présent dans tout le pays, en Printemps-Eté.

Rossignol philomèle - Luscinia megarhynchos (1)

Rossignol philomèle - Luscinia megarhynchos (2)

18042016-DSC_2238

Niveau symbolique, on peut déjà dire qu'il annonce le Printemps, comme d'autres oiseaux, mais c'est surtout par son chant qu'il se démarque des autres.
 En effet, outre le fait qu'il chante aussi bien de nuit (comme les crooners) que de jour, la verve et la variété de son chant en font un symbole d'éloquence et de poésie et de chaleur, comme Sinatra ou Iglesias....sauf que les rossignols n'ont besoin de personne pour leur écrire des chansons :)

En littérature, le rossignol est omniprésent, le conte le plus connu étant, je pense, "le Rossignol et l'Empereur de Chine", d'Andersen. Mais on peut le retrouver chez O.Wilde (l'ambiance n'est pas la même), et dans "Poêmes saturniens" de Verlaine, entre autres.

De la même famille que les Rougegorges, Rougequeues ou Gobemouches, on peut facilement le confondre avec la femelle du Rougequeue à front blanc mais son ventre et plus clair que cette dernière, et la queue est complètement rousse.

 

Luxembourg, 04/2016