En arrivant à Ouessant, une fois les valises posées, lorsqu'on se balade dans les landes côtières, on croise, pas mal de lapins de garenne, voire beaucoup. Par exemple, rien qu'autour de la maison où nous résidions, tous les jours nous voyions des lapins, des faisans et des perdrix rouges.

En me renseignant sur la faune de l'île, j'apprends que le lapin a été introduit. Par contre, il n'y a ni renards, ni mammifères prédateurs pour réguler naturellement leur population, apparemment quelques rats tout au plus. Donc la chasse au lapin est reconnue d'utilité publique, sinon ces derniers risquent de proliférer. De Septembre à Février, Panpan et ses congénères doivent donc faire attention à leurs fesses, des chasseurs venant même du continent pour eux.

Mais après le chasse, le Printemps, et avec lui, arrive un régulateur naturel , le Busard des roseaux, qui est quasiment le seul rapace nicheur. Puissant mais fainéant, il va se concentrer sur des petites proies: lapereaux, petits oiseaux d'eau et leurs couvées, batraciens, lézards, et bien entendu, animaux malades.

Tous les jours sans exception, j'ai vu au moins un couple survoler les landes et bruyères, mais il reste, pour moi, assez difficile à shooter, sans doute à cause des couleurs de son plumage, gris, blanc, crême, brun, noir, dès que le ciel est un peu gris.

 

Busard des roseaux (8)

Busard des roseaux (9)

Busard des roseaux (10)

Busard des roseaux (17)

celui-ci a trouvé quelque chose, un lapin je pense...

Busard des roseaux (18)

Busard des roseaux (19)

Busard des roseaux (21)

Busard des roseaux (22)

un immature je pense

Busard des roseaux (27)

Busard des roseaux (28)

Busard des roseaux (29)

Busard des roseaux (30)

Busard des roseaux (31)

Busard des roseaux (35)

Je n'ai malheureusement pas pu avoir la femelle correctement, mais elle ressemble pas mal aux juvéniles, alors c'est compliqué de les dissocier.

Comme son nom l'indique, ce rapace niche dans les roseaux, au sol, dans un nid construit par le mâle.

Ouessant, 04/2017