S'il ne devait y en avoir qu'un...ce serait lui, mon chouchou. Les corvidés me fascinent (je l'ai peut-être déjà dit,non?) et celui-ci, il est magnifique.

Le genre Pyrrhocorax a deux espèces, un bec jaune et un bec rouge. Aujourd'hui, ce sera le bec rouge! (de toutes façons le jaune je ne l'ai pas encore)

Le Crave à bec rouge est l'une des stars à Ouessant, c'est un oiseau qui niche dans les falaises, comme en Bretagne ou en Cornouailles chez les anglais

Il se nourrit de petits insectes et leurs larves au sol, les landes côtières lui permettent de trouver sa nourriture. Avec un zoom, on peut le photographier sans trop de problèmes, c'est un oiseau qui est souvent dérangé par les humains, et qui a tendance à quitter les zones dans lesquelles il se trouve si le dérangement est trop important.

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (1)

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (2)

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (4)

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (6)

 

 

 

Il y a eu un programme de baguage sur l'île, ce qui fait que de temps en temps, on croise des individus avec leurs bagues de couleurs

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (9)

Crave à bec rouge - Pyrrhocorax pyrrhocorax (11)

On peut le trouver en montagne aussi, où il peut cohabiter avec son cousin, le Chocard à bec jaune, que je verrai peut-être cet été??? Pour nous qui ne sommes pas habitués, lorsque l'on voit des corvidés passer au dessus de nos têtes, on pense à des corneilles, puis lorsqu'ils se posent, si on regarde mieux, on peut voir leurs becs et leurs pattes d'un beau rouge pétant...

Ouessant, 04/2017