Souvent lorsque l'on se balade en forêt, il nous arrive aux narines une odeur nauséabonde, inquiétante même. De prime abord, on se dit qu'une bestiole (ou pire) a dû périr pas loin de là et que la putréfaction fait son effet.

Enfin je dis ça mais je suis pas médecin légiste, et encore moins psycopathe, donc on va chercher autre chose. Rassurez vous, pour les plus chanceux d'entre nous, cette odeur n'a rien à voir avec une carcasse...les autres, courez!

Il existe un champignon qui se fait remarquer d'abord par son odeur et ensuite par son aspect, j'ai nommé: le Satyre puant. Tout est dit dans le nom, il pue et il ressemble à un...phallus au travail (Phallus impudicus pour son nom latin).

Satyre puant - Phallus impudicus (2)

Satyre puant - Phallus impudicus (4)

Satyre puant - Phallus impudicus (1)

 

Le chapeau ou la tête (ou le gland!!!!) est couverte d'une substance verdâtre gelatineuse qui propage cette odeur de charogne et attire, à merveille les insectes et parmi eux, les grosses mouches bleues. Celles-ci vont venir s'aglutiner dessus en mode frénésie, puis vont disperser les spores. 

Satyre puant - Phallus impudicus (5)

Satyre puant - Phallus impudicus (6)

 

Une fois les spores disséminées l'odeur s'estompe (un peu) et cette opération peut être parfois très rapide. Nettoyé il fait, vite fait, penser à une morille mais le pied spongieux et vite creusé peut vous conforter définitivement de le laisser tomber. 

Pas très ragoutant, pas vrai? Et pourtant, ce champignon sort d'un oeuf qui est, parait-il parfaitement comestible, avant que le stipe ne se développe.

Avis aux amateurs...

Région de Parme, Italie, 08/2018