Si j'excepte le premier jour, où nous étions bloqués à Oslo, et le dernier jour, où nous sommes arrivés à Tromsø (et là on a fait un peu les touristes), tous les jours, nous avons eu la chance de voir un des plus grands rapaces d'Europe, le Pygargue à queue blanche.

Pouvant atteindre les 2m45 d'envergure, son vol assez lent nous laisse tout le loisir de pouvoir le photographier librement et je dois dire que pour notre première rencontre, un jeune est passé au-dessus de moi à quasi 20m. Seulement voilà je n'étais pas prêt, j'avais le 11/16mm pour shooter Devil's Jaw (voir billet précédent), du coup, le résultat n'est pas beau, mais je vous met quand même une photo, car c'est un juvénile, il n'a pas encore la queue blanche et sur le coup je croyais que c'était un Aigle royal..

Pygargue à queue blanche - Haliaeetus albicilla

 

Heureusement, comme je l'ai dit, nous pourrons le voir tous les jours, à des stades différents et dans des conditions différentes. Ce pêcheur émérite est bien présent en Norvège, et c'est une attraction pour les ornithologues, c'est même, et là c'est un peu moins cool, devenu un petit business pour les touristes (safari en bateaux où les organisateurs balancent des poissons à l'eau pour que les aigles se rapprochent du bateau). 

Alors que franchement, on peut les voir assez facilement...Massif, queue blanche et cunéiforme, le bec des adultes devient progressivement jaune et la tête et le cou deviennent grises 

Pygargue à queue blanche 2 ou 3eme hiver

Pygargue à queue blanche - Haliaeetus albicilla

Pygargue à queue blanche - Haliaeetus albicilla

Pygargue à queue blanche - adulte

 

Un jour, le long d'une corniche, j'ai même eu de la chance.....posé et avec la vague derrière

Pygargue à queue blanche - Haliaeetus albicilla

Pygargue à queue blanche - Haliaeetus albicilla

 

Alors j'ai pas vu de Macareux, mais lui, Havørn, je l'ai vu ;)

Senja, Lofoten & Vesterålen, Norvège, Avril et Mai 2019