La tête encore un peu dans les nuages et l'esprit encore perdu dans ces fabuleux paysages qui ont marqué ce premier séjour en Norvège, me voilà de retour, et je vais commencer à trier ces quelques 2000 photos, réalisées en en un peu plus de 3000km.

Initiallement prévu de Tromsø à Tromsø, en passant par Senja, les Vesteralen et les Lofoten, la grêve de la compagnie aérienne SAS (le jour même de notre arrivée à Oslo) nous a contraint à commencer notre aventure de Bardufoss, après une nuit forcée à Oslo, nous avons dû prendre un vol de Norwegian Airlines.

dans l'avion de Vienne à Oslo, avant le drame

Au final, après pas mal de tracas et de négociations administratives (notamment pour récupérer notre véhicule à Bardufoss au lieu de Tromsø) merci encore à la gentille demoiselle de Hertz France qui a tout arrangé, mais surtout merci à celle qui partage ma vie depuis 15 ans maintenant, sans qui cet épisode aurait pu être beaucoup plus pénible...

Une fois Brunehilde (ouais on l'a appelée comme ça...) notre monture mécanique récupérée, direction Senja et le village de Mefjordvaer

Brunehilde

 

Ici, pas besoin de faire 200km pour en prendre plein la vue, d'autant que le temps est superbe. Premier vrai fjord....boum! Fjordbotn sur la magnifique île de Senja. Ce n'est pas le coin le plus connu de cette région, mais nous avons eu un véritable coup de coeur pour Senja, la sauvage...

Fjordbotn

 

Résidents permanents, les Corneilles mantelées et les Laridés (mouettes et goélands) rythmeront à leur manière notre séjour, mais je voulais commencer le chapitre volatile par le premier oiseau rencontré (et aussi ma première coche) le magnifique Cygne chanteur. 

Cygne chanteur (3)

Cygne chanteur (4)

Cygne chanteur (1)

Cygne chanteur (7)

Cygne chanteur (8)

Certains chanceux peuvent le voir en France en hiver, mais en général, chez nous on voit plus le Cygne tuberculé, reconnaissable à la bosse en haut de son bec.

Il ressemble au Cygne de Bewick, un autre nordiste mais le jaune du bec descend nettement sous les narines. Il peut hiverner chez nous mais on distingue 3 grosses zones de présence, en Islande, en Scandinavie et en Sibérie.

Les lacs et bras d'eau étant en partie encore gelés, je rêvais d'une photo où le Cygne serait sur la neige, recroquevillé sur lui-même, dans le blizzard une photo d'un blanc immaculé. Et le pire c'est que cette scène, je l'ai vue....mais il nous était impossible de nous arrêter. Tant pis mais je suis déjà bien content de l'avoir rencontré.

Norvège, Senja, Fjordbotn, 28/04/19